Bienvenue chez Hydrobox

Sur le site ou en magasin, payez en Bitcoin !

Bitcoin accepted here

Définition

Tentons une définition : « Bitcoin désigne à la fois une monnaie électronique et un système de paiement sécurisé et anonyme entre particuliers. Son infrastructure est décentralisée[1] et comparable au système de partage de fichiers BitTorrent. »

Histoire

Bitcoin n’est ni la première monnaie virtuelle, ni le premier système de paiement anonyme en ligne. Dans l’univers virtuel Second Life par exemple, le Linden Dollar permet à ses « habitants » d’acheter des biens et des services. Le service Paypal offre quant à lui la possibilité de régler ses achats en devises sans avoir à communiquer de coordonnées bancaires.
L’ambition de bitcoin cependant est d’une tout autre ampleur : (1) elle se veut monnaie universelle permettant de payer des biens dans le monde réel et (2) elle doit être échangeable contre des devises sans pour autant être adossée à aucune institution financière ou bancaire. Bitcoin cherche donc, en principe, à jouer dans la cours des grands, sur un pied d’égalité avec le dollar et l’euro.

Utilité

Pourquoi diable inventer une nouvelle monnaie ? Le dollar, l’euro et le yen ne suffisent-ils donc pas ? Très schématiquement, on peut considérer que deux courants de pensées soutiennent la création de nouvelles monnaies, virtuelles ou non, qui ne soient pas soumises à la tutelle d’aucune banque centrale. D’un côté nous avons les libertaires, dans la mouvance de l’école économique autrichienne, dont faisait partie F. Hayek grand chantre du libéralisme et digne héritier d’Adam Smith, le père du fameux concept de « main invisible ».
Pour eux, les interventions des organismes centraux sont la source de tous les maux de l’économie et notamment de la spirale inflationniste. La solution, pensent-ils, réside dans la libre compétition entre monnaies au sein d’un écosystème monétaire. De l’autre, nous avons les contempteurs du système financier actuel, écologistes et autres altermondialistes, qui fustigent les profits faramineux d’une petite oligarchie financière au détriment de l’intérêt général. Contourner les services financiers des banques et se réapproprier le droit de créer de la monnaie sont leurs principaux crédos.

 

  • Aucune condition de ressource n’est requise pour utiliser le système bitcoin.

  • Aucun organisme ni aucun état ne pourra jamais geler un compte bitcoin.

  • Les frais de transactions sont dérisoires comparés aux frais bancaires usuels.

  • Comme le liquide, bitcoin permet des transferts d’argent anonymes.

  • Les bitcoins sont utilisables partout, un simple accès à internet suffit.

 

En pratique ?

Pour envoyer ou recevoir des bitcoins, il vous faudra un porte-monnaie numérique (ou wallet). Vous aurez à choisir entre deux types de solution. Soit vous ne faites confiance à personne, ce qui bien dans l’esprit de bitcoin, auquel cas vous installez une petite application gratuite sur votre machine. Il vous incombera alors d’assurer la sécurité de votre porte-monnaie. Soit vous décidez d’accorder votre confiance à un prestataire en ligne qui prétend prendre en charge la sécurisation de votre pécule numérique. Dans les deux cas de figure cependant : zéro formalité ! Le logiciel (ou le service en ligne) vous attribue alors une première adresse sous forme d’une clé alphanumérique publique qui ne révèle pas votre identité mais est l’équivalent d’un RIB temporaire.

Se renseigner ?

Nous vous invitons à vous rendre sur le site bitcoin.fr pour tout savoir en détail sur le bitcoin.